ECHAPPEE BELLE

Publié le par tangi

la-maison-tellier-l-art-de-la-fugue.jpgAvec l'Art de la Fugue, leur troisième album - au titre assumé - , La Maison Tellier délocalise son bordel de Rouen vers les environs de Tucson, préférant à l'ancienne cité industrielle les espaces du grand sud américain...

Plus proche, sur cet opus, de Calexico, 16 Horsepower ou encore Moriarty que de Louise attaque, les français sortent chemises à carreaux, banjos et chapeaux de paille pour s'offrir un album élégant, évoquant la Vieille Amérique, ses pionniers, ses cow boys, ses esclaves, le blues des champs de coton, celui des prisonniers casseurs de pierres au bord des routes... En bref tout le mythe américain, son folklore, son imaginaire, de Young à Dylan en passant par Blind Lemon, mais le tout revisité en français, héritiers de Maupassant oblige...

Si l'album ne recèle pas son lot de « tubes », de refrains évidents formatés pour le martèlement radiophonique, l'enseigne Tellier n'a cependant pas à complexer de ses treize ballades livrées, affinées à main, témoignant d'une honnêteté évidente que les faussaires de la chanson, même les plus doués, n'arrivent à atteindre.

http://www.myspace.com/lamaisontellier

 

 

 

Publié dans Musiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article